L’ex-mari de Kellyanne Conway fait un don de près d’un million de dollars pour faire réélire Joe Biden | Salon de la vanité

07 Avril 2024 2230
Share Tweet

Par Bess Levin

Lors de son mariage avec Kellyanne Conway, conseillère principale de Trump, l’avocat George Conway n’a pas caché son mépris total pour le patron de sa femme. (Il a qualifié l'administration Trump de « spectacle de merde dans un incendie de benne à ordures » ; a suggéré que Donald Trump souffrait d'un trouble de la personnalité narcissique ; a écrit un essai de près de 11 500 mots expliquant pourquoi le président de l'époque n'était pas apte à exercer ses fonctions ; et a littéralement cofondé une organisation dont mission est de « protéger la république américaine de Donald Trump et de ceux qui s'identifient… comme partisans de MAGA. ») Avance rapide jusqu'à présent, et il semble que les sentiments de George à l'égard de l'ancien homme n'ont pas changé depuis que lui et Kellyanne ont annoncé leur décision de divorcer.

Axios a rapporté mercredi que George avait fait don de la somme énorme de 929 600 $, le montant maximum légal, au Biden Victory Fund. La nouvelle du don de près d’un million de dollars de George arrive trois semaines seulement avant qu’il ne fasse la une d’une collecte de fonds pour la campagne de réélection de Joe Biden. Interrogé sur la possibilité de payer ce très gros chèque, l’avocat a déclaré à CNN : « Cette élection n’a rien de moins à voir avec la question de savoir si nous continuerons à vivre dans une démocratie régie par l’État de droit. Cela n’a pas de prix, c’est pourquoi je considère ma contribution comme une bonne affaire.

Bien sûr, si vous avez jeté un rapide coup d'œil aux récentes réflexions de George sur les réseaux sociaux, sa contribution ne devrait pas être une grande surprise : récemment, il a partagé une histoire dans laquelle un psychologue de renom prédisait que Trump serait « cognitivement incapable » dans les quatre prochaines années. années; a proposé que les sites de déchets contaminés portent le nom de l'ancien président ; et republié un tweet dans lequel un juriste comparait Trump à Adolf Hitler.

Le syndicat George-Kellyanne – ce dernier jouant un rôle majeur à la fois dans la campagne et l’administration de Trump en 2016 et le premier détestant publiquement ce type – était l’un des plus épineux à Washington. L'un des moments les plus bizarres a été le moment où Kellyanne a tenté de critiquer George en le qualifiant de source anonyme dans les pages d'un Washington Post. (Elle a également utilisé ses mémoires pour le critiquer pour avoir dénoncé Trump, affirmant qu’il « trichait en tweetant ».)

Le mois dernier, Axios a rapporté que l’ancien conseiller de Trump « envisage un retour à Trumpworld ».


ARTICLES CONNEXES